Archives pour la categorie ‘Non classé’

CADIX OU LA DIAGONALE DU FOU. Arturo Perez-Reverte ♥

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arturo Pérez-Reverte est régulièrement en tête de gondole surtout depuis le Tableau du Maître Flamand où il a immédiatement installé sa « patte » : une intrigue policière dans un siècle de son choix sur les rivages ou dans les sierra de son Espagne natale.

Dans ce roman, c’est à Cadix, sous Joseph Bonaparte,pendant que les armées napoléoniennes assiègent la ville, qu’il campe ses personnages : un meurtrier aux odeurs de Jean Baptiste Grenouille, un policier à l’âme sombre, une femme armateur dans un monde d’hommes, un corsaire amoureux, un artificier fou de balistique …

Pérez-Reverte est un conteur chevaleresque; il y a du Surcouf, du Pirate des Caraïbes, du Nicolas Le Floch’ chez lui, appuyé sur une documentation profonde et érudite du siècle qu’il choisit.Il vous fait voyager le soir au fond du lit et, une fois la lumière éteinte, rêver à des grandes épopées

A lire pour s’endormir conquérant !

♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mention spéciale pour cet autre roman du même auteur : Le Peintre des Batailles. Un serbe défend sa vie, son pays pendant une guerre fratricide. Un journaliste-reporter fixe son visage qui fera la une des plus grands magazines. En représailles toute sa famille sera exterminée. Ce livre raconte la rencontre de ce journaliste et de cet homme anéanti en quête de vengeance. Tout simplement époustouflant

DU FEELING, RIEN QUE DU FEELING ….

Du feeling,rien que du feeling … Peut être pour tenter d’endiguer les diktats et le « bien penser » des emplumés de l’édition ?

Il suffira,parfois, avec grande naïveté et pincée dérisoire d’autosatisfaction, d’être jury, par exemple, du grand prix des lectrices de Elle.

Et de se rendre compte que, peut être, les dés sont pipés et poussés dans le seul but mercantile de rebooster une vente insuffisante ? flageolante ? par l’ajout d’un petit bandeau rouge.

Quelle tristesse ! Quel ennui ! Quelle épreuve !!

Alors pour éviter des souffrances littéraires inutiles et faire rouler ce plaisir de lire comme un bonbon dans la bouche, pourquoi ne pas commettre un blog.. même s’il en existe tant d’autres…

Haut de Page