Archives pour la categorie ‘histoire’

HISTORIQUEMENT INCORRECT. Jean Sévillia ♥

 

 

 

 

 

 

Rien de moins que 23 pages de bibliographie : pas de doute, c’est du lourd !

Des chiffres, des dates, des références pour un anti « agité du bocal »

Certaines remises à l’heure jubilatoires. Un réajustement des moustaches de l’histoire

A lire attentivement et à utiliser sans modération dans tout repas mondain de toutes obédiences politiques : ambiance garantie !!

LE DESERT DE LA GRACE. Claude Pujade-Renaud ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

Attention, Merveille !!

Port Royal des Champs: l’emblème mythique de la résistance du dénuement et de l’excellence face aux allées fardées du pouvoir de l’Etat-Soleil.

A travers la voix de deux femmes mues par des raisons différentes, l’une, Françoise de Joncoux, gardienne d’un temple condamné à mort par Louis le Quatorzième, l’autre, Marie-Catherine Racine luttant contre les trahisons de son illustre père, Jean Racine, Claude Pujade-Renaud nous dépeint le combat de l’Ange contre l’Hydre.

S’appuyant sur une documentation foisonnante, elle nous fait vibrer à l’unisson de ses personnages, tutoyer Blaise Pascal, tenter de défendre contre vents et marées le sanctuaire de la grâce.

Un roman qui élève l’âme. Quel bonheur !

LA CONVERSATION. Jean d’Ormesson

 

 

 

 

 

 

 

Un soir, un repas aux chandelles, quelques mets fins, deux hommes en habit :

Fouchey :

Avez vous lu cet opus « la conversation »

Dont on confabule de par tous les salons?

Eh,bien! qu’en faut il penser, mon cher Tallerand

De cette folle ambition dévolue aux grands?

Peu suffit premier consul, on veut empereur !

Et avec toutes les gloires et tous les honneurs?

Tallerand :

L’ambition est banale mais faut il qu’elle dure,

Vous l’avez su vous même pour cela rien n’est sûr.

Mais de son hagiographe qu’en faut il juger ?

Ces propos sont vrais mais son contenu léger

Semblable à lui même, érudit et frivole,

Il nous tient en haleine mais jamais ne s’envole.

Pour excuse on dira que le petit caporal

N’avait que peu de mots pour narrer l’ ideal.

LE TURQUETTO. Metin Arditi ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

Des pans de vie dessinés à la mine de plomb d’un geste aussi sûr que le Turquetto lui même.

Quatre volets essentiels d’une vie mêlant le génie, le talent, le pouvoir, le soleil approché et la chute d’Icare

Un très beau voyage de Constantinople à Venise à l’apogée du Quattrocento mais dans l’atmosphère soufrée des tribunaux de l’Inquisition

Une fiction au style sobre comme une calligraphie d’une précision saisissante; et l’on se surprend à dériver : et si « L’homme aux gants » n’était pas du Titien ….

LA GUERRE DES JOURS LOINTAINS. Akira Yoshimura ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

Que faire quand vous êtes poursuivi pour crimes de guerre alors que vous n’avez rempli que votre devoir de combattant? Et que vous appartenez aux vaincus d’une nation fière jusqu’à l’extrême. C’est une fuite de survie, honteuse, humiliante, incompréhensible.

Yoshimura dans une analyse arachnéenne, retrace le cheminement moral, intellectuel et affectif de son personnage, frère de sang de tant d’êtres humains broyés par la machine guerrière

CHARLY 9. Jean Teulé

 

 

 

 

 

 

 

Oyez,oyez, braves huguenots

Charly 9 n’était qu’un sot

Et de même son auteur

En a pris ombrage et peurs

Et loin de l’époustouflant

De Monsieur de Montespan

Il n ‘en a, quelle infamie !

Commis qu’une piètre copie…

Passez,passez, braves gens,

Ne perdez point votre temps !

 

Haut de Page