Archives pour la categorie ‘guerre’

LE COLLIER ROUGE. Jean Christophe Ruffin ♥♥♥

image collier rouge 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fort de ses pérégrinations et de ses tribulations, JC Ruffin nous a offert des romans inspirés de toutes ses aventures y compris son Chemin de Compostelle. Mais avec le Collier rouge il rompt totalement avec son oeuvre antérieure et nous livre dans un véritable état de grâce, un diamant brut de la plus belle eau et sans aucun crapaud.

Avec des mots simples , dans une respiration lente et profonde, tenant le lecteur en haleine jusqu’au dénouement, il nous souffle une petite histoire, presqu’une anecdote, qui va nous transpercer jusqu’aux tréfonds de l’âme.

Une histoire d’amour animal mêlée d’une lente évolution vers une conscience politique et d’une remise en cause des grandes règles de vie des hommes au cours de la guerre.Car il s’agit de la Grande guerre, bien sûr, sur laquelle tant de choses ont été écrites, mais cet opuscule de 120 pages nous livre la perfection de son absurdité

L’essentiel y est inscrit

20/20

POUR SEUL CORTEGE. LE TIGRE BLEU DE L’EUPHRATE. Laurent Gaudé♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent Gaudé est hanté par les tragédies grecques: Sophocle, Eschyle et Euripide doivent être sa trilogie sacrée.

Il est, de plus, envouté par Alexandre Le Grand sur lequel il a écrit, pour le theatre, le fascinant  » Tigre bleu de l’Euphrate », une de ses plus belles pièces. Mais c’est toujours un Alexandre agonisant, genoux à terre, expliquant dans un long monologue onirique les raisons de sa soif de conquête par un mystérieux tigre bleu ou, dans son dernier roman, la vision du déclin et de l’explosion d’une civilisation moribonde périssant dans l’hypertrophie, l’obésité et la démesure étrangement contemporaine. De ces vieilles civilisations qui nous ont faits et dont l’histoire se répète inlassablement.

Laurent Gaudé est un seigneur et un saigneur enivrant…

A lire sans modération

LE SERMENT DES BARBARES. Boualem Sansal ♥♥

 

 

 

 

 

 

Boualem Sansal utilise une histoire policière pour la forme qui lui permet de traiter un sujet de fond : l’Algérie post coloniale.

Il y dépeint un pays gangréné, pourrissant de toutes parts, corrompu jusque dans ces figues de barbarie ; un pays où la violence, la terreur et le mensonge rythment le quotidien.

Avec un phrasé tout en staccato et larghetto, il nous livre un poème violent, sombre d’une densité étouffante sur une contrée trop aimée et totalement à la dérive

Première oeuvre saluée par le prix du Premier Roman à sa sortie en 99, ce livre atypique laisse exsangue mais avec une conscience aigüe  d’un réel talent

 

 

 

L’ART FRANÇAIS DE LA GUERRE. Alex Jenni ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

Attention! Chef d’oeuvre ??

Ce livre est un grenier rempli de malles hétéroclites ouvertes sur une histoire du monde contenant  la violence passée, présente et à venir.

De la deuxième guerre mondiale en passant par l’Indochine, l’Algérie et le monde présent, par l’intermédiaire de son héros irradié et de son conteur désabusé, Alexis Jenni,dans des pages surprenantes de lucidité, se pose la question de l’origine de la violence inhérente à l’espèce humaine, inscrite dans son patrimoine génétique et dont les dérives sociétaires en permettent toute l’expression.L’auteur décortique avec patience – et quelques longueurs- les rouages complexes (?) qui peuvent en déclencher l’explosion.

En avoir fait un « art français de la guerre » avec pseudo-obéissance, lâcheté,obstination zélée et échec éclatant ??? n’est ce pas là les conditions sine qua non de tous les conflits sous toutes les bannières ??

A lire. A lire. On ne peut rester indifférent.

A LA VITESSE DE LA LUMIERE. Javier Cercas ♥♥

 

 

 

 

 

 

Comment deux personnages que tout oppose : l’un lumineux, léger, dolent, l’autre sombre, morbide, dévasté par son passé, peuvent s’entrechoquer et se retrouver mêler si intimement.

Comment deux personnages que tout oppose : l’un aveuglé par une gloire éphémère et qui sera l’artisan de sa destinée destructrice, l’autre parfaite machine à tuer dans la « sale guerre » et qui confondra le plaisir et l’obéissance jusqu’à devenir fou.

Comment l’un permettra à l’autre par sa disparition de retrouver la sérénité

Cercas emmêle de façon magistrale les vies des ces deux personnages que tout oppose sauf l’espoir fou d’échapper à leurs pires bassesses

LA GUERRE DES JOURS LOINTAINS. Akira Yoshimura ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

Que faire quand vous êtes poursuivi pour crimes de guerre alors que vous n’avez rempli que votre devoir de combattant? Et que vous appartenez aux vaincus d’une nation fière jusqu’à l’extrême. C’est une fuite de survie, honteuse, humiliante, incompréhensible.

Yoshimura dans une analyse arachnéenne, retrace le cheminement moral, intellectuel et affectif de son personnage, frère de sang de tant d’êtres humains broyés par la machine guerrière

Haut de Page