Archives pour septembre, 2011

TU NE JUGERAS POINT. A Job

 

 

 

 

 

 

Une intrigue qui commence comme un banal fait divers et qui monte doucement en puissance. Un rythme lent, provincial. Un personnage trop simple pour être « honnête » mais trop « coupable idéal ». Des protagonistes satellites suspicieux  sans l’ombre d’une preuve. Un juge balloté par sa propre histoire.

Une mère « au dessous » de tout soupçon.

Et une fin au dessus de toute raison … quoique ..

Sélection Grand prix des lectricesElle 2010

SAUVER SA PEAU. Lisa Gardner ♥

 

 

 

 

 

 

Un véritable « running » haletant sans une seconde de répit avec des personnages intenses et une sensation aiguë de mort imminente. Une découverte macabre qui fait resurgir avec violence d’anciennes terreurs passablement atténuées et réactualisées en mêlant subtilement une enquête ancienne inachevée et un ou des meurtriers tapis en attente.

Simple, efficace, sans fioriture, ce roman offre ce qu’il promet.

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

UN AMOUR EXCLUSIF. J Adorjan

 

 

 

 

 

 

Exercice difficile que celui de convaincre des lecteurs que des membres de votre famille aient eu une vie suffisamment intéressante pour valoir un roman. J Adorjan s’y est attelé et nous raconte une tranche de vie avec une tendresse et un respect qui l’honore. A coups de  pastels, elle dessine le destin de deux êtres semblables à beaucoup d’autres mais qui, sous ses crayons, trace un tableau sobre, profond, délicat empli d’admiration et de réserve.

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

LES ENFANTS DE STALINE. Owen Matthews ♥

 

 

 

 

 

 

Avec un style journalistique, sans ambages, l’auteur à travers sa saga familiale, nous dresse un tableau semi-historique, semi-romancé de la Russie sous le « petit père du peuple ». Avec sa voix simple il nous compose un tableau lucide de toutes les exactions commises au nom dune pseudo idéologie, de cette force de survie inouïe habitant les êtres vivants sous ces régimes et de tous les dégâts directs et collatéraux  engendrés par l’aberration de ces dictatures. Avec force, patience et opiniâtreté il a fouillé dans les décombres familiaux et civils pour nous apporter un témoignage in vitro de cette époque honteuse pour l’humanité et cela avec talent.

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

ENFANT 44. Tom Rob Smith

 

 

 

 

 

 

Un livre qui pèse une tonne. Un anti Enki Bilal. Aussi glacial, écrasant, implacable et sordide qu’un interrogatoire du KGB. Absolument remarquable dans son efficacité émétique. Aération vivement conseillée à la sortie de ce cauchemar.

Ame sensible s’abstenir.

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

PARIS-BREST. Tanguy Viel ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

« Tout le monde s’en fout des histoires de famille… » sauf que celle-ci est un extrait de concentré de cyanure. Une bouffonerie au vitriol. Une  galerie de héros balzaciens revus et corrigés par les frères Coen. Une construction en kaléidoscope avec un phrasé parfois célinien et la méchanceté d’un Léautaud. L’auteur, as du bistouri, dissèque sous son scalpel acéré toutes les vilenies, les bassesses et les médiocrités avec la précision éblouissante d’un entomologiste.

Jouissif !!

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

L’HOMME QUI M’AIMAIT TOUT BAS. Eric Fottorino ♥

 

 

 

 

 

 

Un chant d’amour simple, cristallin, entêtant  parfois triste jamais amer. Un champ d’amour vaste, infini, creusé de larges sillons droits et fiers engendré, peut être, par l’enseignement de valeurs essentielles et nobles. L’obsession d’un être que l’on voit se dessiner par petites touches pastels et pudiques liée à l’éternelle question sans réponse : « pourquoi ? »

Un livre d’une vie qui se lit et qui s’évanouit ?

Lauréat Grand prix des lectrices Elle 2010

LES VISAGES. Jesse Kellerman ♥♥

 

 

Une idée de départ époustouflante. Un thriller atypique sans autopsie de cadavres. Une énorme pelote, un petit bout de laine et un écheveau que l’on file sans se rendre compte que celui-ci vous enserre et vous immobilise pour vous bluffer sur le fil. Excellente construction au rythme méthodique, ce livre avance masqué mi-roman mi-policier.

Lauréat Grand prix des lectrices Elle 2010

UN PIED AU PARADIS. Ron Rash.

 

Un même crime éclairé par la lueur différente des âmes qui l’ont incité et perpétré donne à ce policier un genre à part. L’auteur démonte les mécanismes implacables du hasard et des raisons qui peuvent pousser des êtres frustres à commettre l’irréparable et à vivre avec. Simple et efficace.

Sélection Grand prix des lectrices Elle 2010

CE QUE JE SAIS DE VERA CANDIDA. Veronique Ovaldé ♥♥♥

 

Un conte onirique à l’écriture légère comme une plume, exaltant le destin inéluctable de trois femmes écrasées par le poids d’un secret inavouable. Un décor imaginaire, exotique, moite, propice aux langueurs sensuelles et aux brûlures passionnelles. Trois personnages d’une puissance et d’une violence inouïes liés de façon implacable dans leur rôle d’amantes, de mères, de filles tentant de manière désespérée et avec plus ou moins de bonheur d’échapper à la malédiction.

Un livre envoutant, dévastant tel un cyclone tropical dont on sort ébloui, comblé et muet. Merci !!

Lauréat Grand prix des lectrices Elle 2010

Haut de Page