Archives pour décembre, 2011

DIVORCE A BUDA. LA CONVERSATION DE BOLZANO. Sandor Maraï♥♥♥

     

 

 

 

 

 

Sandor Maraï est un horloger de la passion amoureuse qui démonte et dissèque avec une précision diabolique, tous les rouages, les « échappements », les ressorts de l’état passionnel.

La description, glaciale, rationnelle, quasi botaniste ou entomologique de cet état chez ses personnages, révèle peu à peu un magma bouillonnant, rouge sang qui les renverse et les anéantit comme des pantins ahuris, soumis à un état qui les dépasse mais qu’ils observent comme dédoublés, déconnectés, capables encore d’analyser cet ouragan qui les dévaste avec ses dégâts collatéraux.

C’est cette dualité frigidité-fournaise exprimée, décortiquée qui fait de Maraï, romancier hongrois du siècle dernier si meurtrier, un écrivain unique pleinement particulier.

Sa plume jaillit de son âme, de son coeur, de tous les méandres de son esprit inquisiteur avec une maestria et une puissance rare. Divorce à Buda en est l’éclatante maîtrise. La conversation de Bolzano un sublime échec de Giacomo Casanova

Ecrivain exceptionnel. A LIRE. A LIRE.A LIRE

JARDINS. Les vrais et les autres. Umberto Pasti et Pierre Le-Tan ♥

 

 

 

 

 

 

« Garden-designers » évitez cet écrit ou bien mettez votre armure et baissez votre heaume !

Ce document est un pamphlet contre la bêtise de la supposée toute puissance de l’homme sur la nature et son désir mégalo-maniaque de plier celle-ci à ses desiderata pseudo artistiques au mépris total des règles du monde végétal soumis à des lois climatiques et de terroir. Une diatribe violente contre l’utilisation immédiate et fiévreuse du jardin comme reflet d’une réussite sociale et mondaine, antithèse d’un «  Silence, ça pousse ! « .

L’auteur nous en rappelle ses lignes simples : humilité, patience, respect, connaissance et amour (tous ces termes gothiques peuvent être retrouvés dans tous dictionnaires basiques …)

1Q84.Haruki Murakami ♥

 

 

 

 

 

 

 

Attention OVNI : Oeuvre Véritablement Non Identifiable.

Est-ce un manga ? un livre pour enfant ? un roman de science fiction ? une transposition de Millenium au pays du soleil levant ? un recueil pour adeptes de Raël et ses soucoupes volantes ? un ouvrage pré-figuratif de la théorie des cordes ?…

Curieux, particulièrement curieux pour le moins: un univers onirique avec des petites filles et des petits garçons pourtant adultes, légèrement extralucides, un rien schizophrènes, enjambant des mondes parallèles aux lunes jumelles peuplés de « Little People » sur fond de sectes anticapitalistes.

A classer dans l’univers des Harry Potter, des  Lestat et autres Seigneur des anneaux.

On attend cependant le tome 3 (juillet 2012) et les prouesses de Murakami pour savoir comment, diable, les héros pourront bien repasser de l’année 1Q84 à 1984…

Amateurs de Fantastique cette trilogie est faite pour vous

LE LABYRINTHE DU MONDE. Marguerite Yourcenar ♥♥♥

 

                                          

 

 

 

 

 

 

Marguerite Yourcenar est une grande dame, une très grande dame de la littérature. Certains ne s’y sont pas trompés puisqu’elle fut la première femme Immortelle de cette Académie fondée sous Louis XIV ( brisant presque trois siècles de « mâle » règne !). Il en fallait du talent, de la technique et de la maitrise littéraire pour bousculer les poussières dorées de cette illustre institution !!

Bien sur, il y a ses oeuvres les plus connues (Mémoires d’Hadrien, L’oeuvre au noir, Les Nouvelles Orientales, Alexis ou le Traité du vain Combat, Le Denier du rêve …) qui sont de véritables émeraudes pouvant siéger dans toute bibliothèque même minimaliste.

Mais Marguerite Yourcenar est une femme du Nord qui a poursuivi l’oeuvre de sa vie, s’y re-penchant maintes et maintes fois, fignolant, ciselant les contours : son autobiographie, véritable arbre généalogique de la famille Crayencour : Le Labyrinthe du Monde.

Et nul doute qu’il fallait une virtuosité et une habileté rare pour arriver à passionner de simples mortels pour une famille bourgeoise de la Flandre française !

Eh, bien elle y réussit au delà de toutes espérances et c’est bercé par la mélodie extraordinaire de sa prose, son souci du détail et son harmonie de la narration que l’on traverse les siècles en compagnie des ses aïeux sans une once d’ennui.

Quel talent ! Mais quel talent !!

VEUF. Jean Louis Fournier ♥

 

 

 

 

 

 

 

Jean Louis Fournier est un océan de tendresse, un mélange d’Audiard et de Desproges sans la férocité.

Un intelligence de la vie quotidienne exceptionnelle face aux caprices grotesques du destin. Une immense lucidité sur la bêtise humaine et l’inutilité de la vie mais une élégance inouïe de son appréhension.

Certains esprits maussades pourront opposer que Jean Louis Fournier est un écrivain mineur et pourtant si un des rôles de la littérature est d’aider à vivre, Fournier devient alors un écrivain majeur

Cet auteur est une leçon de vie, de distinction et de politesse pour le genre humain.

LE PERRET GOURMAND. Pierre Perret ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

Pierre Perret aime la vie, tout ce qui y est bon : l’amour, la chanson,les amis, le rire, les bons vins et la bonne chère, bien sûr.

Pierre Perret est un généreux et il donne avec amour ses recettes de bonheur de fourchette et d’âme.

Fans d’assiettes faméliques, décorées de virgules émincées de vinaigre balsamique, passez votre chemin : les assiettes de Perret sont pleines, de saveurs d’antan, solides, bâties sur des siècles de papilles affinées, pleines de bon sens.

Testez ces recettes : elles sont toutes un condensé d’hymne à la vie et à la plénitude de nos cinq sens.

Haut de Page