Archives pour juin, 2012

DANS LES FORETS DE SIBERIE. Sylvain Tesson

 

 

 

 

 

 

 

 

Un journal, un livre de bord tenu par un « second » : l’Astrolabe au jour le jour sans le naufrage, Jeremiah Johnson sans le son ni l’image. Avec des soliloques affligeants qui nous démontrent avec force combien le dialogue,lui est enrichissant.

Sylvain Tesson a certainement des images extraordinaires dans la tête mais c’est dommage qu’il ait oublié son Nikon, il nous aurait alors peut être, ému.

Fan de grands espaces et d’aventures solitaires lisez ou relisez plutôt Jack London ou Jean Raspail : ronronnements assurés !

LA RIVIERE NOIRE. Arnaldur Indridason♥

 

 

 

 

 

 

Pas de doute, dès les premières lignes, c’est un polar du Nord : c’est lent, froid, un peu morbide, très légèrement ennuyeux mais solide et carré : les deux bottes bien dans la neige.

Ce polar n’a pas la puissance d’un Stieg Larsson mais louche du coté de Camilla Lackberg. Classique et correct.

« Un bijou de la littérature policière » dixit Télérama. Peut être mais alors juste une tourmaline

DOUBLE IDENTITE. Didier van Cauwelaert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un seul mot : AU SECOURS !!!!

ARAL. Cécile Ladjali ♥♥♥

 

 

 

 

 

 

 

Poème épique d’une rare beauté sauvage,violente dans un décor d’apocalypse : la mer d’Aral inexorablement ensablée.

Histoire d’amour folle, inhumaine d’un être hors du commun explosant les frontières des mortels sur une planète martienne.

Ode majestueuse à la musique et à la création symphonique envahissant l’univers silencieux du héros atteint de surdité dont la folle ambition est la découverte de la…8° note, gage de vie et d’amour éternelle.

Cécile Ladjali est une grande, de la même veine que  des Sylvie Germain ou Carole Martinez.

Ce livre est un triangle des Bermudes, on peut s’y engloutir…

Haut de Page