Découverte tardive mais quel enchantement !

Simenon n’est pas seulement le maître de cet art pseudo mineur qu’est le roman policier, il est l’impressionniste des petits, des humbles de la France du Nord des années 30 à 60.

Qu’il dépeigne des mariniers, des ruraux,des petits bourgeois étriqués, des demi mondaines, c’est toujours avec tendresse et mélancolie qu’il brosse ses personnages si vivants, si chauds, si fragiles.

Avec une langue et une plume totalement maîtrisées, il dresse le portrait de l’âme humaine avec autant de justesse et de talent qu’un Balzac

Pas de doute, l’Académie Française a raté un de ses meilleurs impétrants !