Recommandé par un sémillant octogénaire académicien et en lice pour le prix de l’Académie française, belles références !!

Grosse déception ! On a connu Laurence Cossé plus inspirée ( Le coin du voile, La femme du premier ministre, Vous n’écrivez plus? )… Parce que le sujet est « politically correct » ( une traductrice « bobo » émue par l’illétrisme/analphabétisme d’une émigrée marocaine va se retrouver confronter à un apprentissage douloureux et épineux ) ?

Sujet de société fatalement délicat où l’on en vient à se demander : « Pourquoi, diantre, l’héroïne s’est elle embourbée dans une telle galère ? » Et la chute n’est vraiment pas faite pour ré-hausser le moral de notre estimable Académie des Lettres..

A conseiller à quelques sociologues en mal de lecture.